• Delf

Mode d'emploi du sport online


Salut les confinés ! J'espère que vous allez bien en cette période singulière... La situation nous a amenée à devoir nous réinventer, nous ré-organiser, nous cadrer. Dès les premiers jours du confinement, une vague de contenu sportif a envahi la toile (et merci 🙏) mais il a fallu trier dans tous ça afin de ne pas perdre de vue ses objectifs de base. J'essaie de vous dresser un petit tableau de tout ça dans cet article.


Je voudrai juste ouvrir une petite parenthèse qui me fait doucement sourire : il y eut une époque où les cours en ligne étaient considérés comme scandaleux et inadmissible car peu secure, pas de bonne approche pédagogique, etc... et les personnes qui tentaient cette approche étaient mises au pilori . Du fait de la situation, il a évidemment bien fallu s'adapter et je pense que ces jugements ont été un peu revus :)

Bien sur que des cours de pole en ligne sont différents que des cours en live, ça n'est simplement pas le même service. Ça peut ne pas correspondre à certains. Pour ma part, je trouve ça génial ! Habitant à la campagne, je ne m'autorisais qu'un cours tous les 15 jours...(enfin j'essayais). Aujourd'hui je peux faire 2 à 3 cours par semaine ! Alors après, je suis suffisamment autonome pour arriver à bosser avec ce genre de format. Je ne sais pas si ça fonctionne avec des élèves qui ont moins de bouteille. Je retrouve aussi cette motivation qu'il y a dans les cours, où tu te dépasses un peu plus (j'y reviendrai plus bas). Voilà, pour ma part, j'espère que ces cours vont perdurer après le confinement :)


Différents types de contenus

Les cours proposés sont sous différents formats :

  • Les tutos videos : ce sont des cours pré-enregistrés, souvent sur Youtube, que tu peux te passer (et repasser) quand tu veux. L'avantage de ce format est que tu peux pratiquer quand tu veux. Autre avantage, certaines écoles vous proposent ces tutos videos avec une logique de progression donc on peut y aller à notre rythme. La video #1 n'est pas complètement acquise ? Je me la refais avant de passer au niveau #2. Inconvénient (pour moi) : je perds ce cadre (horaire). Je bosse comme une tarée en ce moment, si on ne me fixe pas un rdv pour stopper le taff, je ne vais pas décrocher au détriment de ma séance de sport.

  • Les lives sur les réseaux sociaux : ce sont des séances en temps réel. Donc pour moi qu'un horaire me soit imposé est un avantage, mais peut être un inconvénient pour d'autres. J'aime bien aussi les aléas du direct avec le chat qui va s'installer devant la caméra, la maman qui va se mettre derrière la caméra pour faire le cours de sa fille, etc, etc... ça rend la séance un peu plus humaine. Il y a aussi possibilité d'interagir avec le coach qui voit nos commentaires : des pouces, des coeurs, des "j'en chieee" feront toujours plaisir au coach. On peut aussi poser des questions. Le format est plus interactif, ce qui rend la séance plus vivante.

  • Les lives Zoom / Skype : ce sont des cours en temps réel, souvent en petits groupes, où le prof peut nous voir. Les logiciels permettant ça sont en général Skype et Zoom (attention à Zoom, il a quand même pas mal de failles de sécurité). Une amie me proposait cette alternative gratuite et sans coupure (Zoom stoppe à 40 minutes si tu n'as pas pris d'abonnement) : DigiConf, à tester. L'avantage de ce format est donc que le prof peut nous voir, nous corriger (même si c'est pas forcément evident derrière l'écran) et puis on peut papoter (la meuf qui cherche des copines avec qui parler en fait 😂) !! Là on est au top de l'interaction. Ce que j'aime aussi dans ce format c'est ce ptit truc qu'il se passe en cours, où tu te sens un peu obligé de te bouger les fesses parce que la prof et les copines peuvent te voir, donc faut que t'assures un minimum. Puis si tu vois la copine y arriver et pas toi, ben tu vas te bouger un peu plus....Je n'ai pas cette énergie et ce challenging quand je m'entraine seule. Perso ça me pousse un peu hors de ma zone de confort, et je progresse !

  • Les challenges : ce sont des petits défis mis en place par qui veut. Les équis où tu doit mettre ton tee-shirt, les vidéos TikTok, etc... C'est ludique et ça peut te faire bosser des trucs que tu fais pas souvent (exemple : les équis, des petites phrases de danse...). Tu te cales ça en début de training, dans ton échauffement (ça dure pas très très longtemps), tu fais ta petite video fun, tu tagues ton école si le challenge vient d'elle (on n'oublie pas de soutenir son école ! Ça leur fait de la pub et toi ça ne te coûte rien...).


Différentes sources de contenu

Qui propose du contenu ? Comment choisir ? Je te propose la video de Floute, qui résume très bien la situation :)

En résumé, il existe des cours proposés par :

- les écoles et salles de sport que l'on fréquente habituellement : solution à privilégier car 1) les coachs te connaissent et sauront t'orienter sur les cours de ton niveau 2) ben ça permet aussi de soutenir l'activité de ton école et d'éviter qu'elle ne ferme....

- les autres vrais coachs : du fait de cette nouvelle façon de communiquer, tu peux aussi accéder à des cours avec des profs que tu idolâtres et que tu n'aurais jamais pu rencontrer car ils sont à l'autre bout de la planète (ou juste à l'autre bout de la France...) ! Profite de ce nouveau format pour te faire plaisir :) Attention cependant 1) au décalage horaire si tu choisis un cours avec une australienne 😬2) à la langue du cours 3) au niveau (je me suis fait un inter 1/2 avec Camille de Haas en me disant fingers in the noise... Ben nan, même pas 😂) 4) le tarif (j'y reviens plus bas).

- les "autres" coachs : bon ben c'est simple, les gens que tu ne connais pas ou qui ne te sont pas recommandés par ton milieu, tu zappes, tu as de quoi faire avec ton école et les coachs avec un vrai CV.

- les trainings entre copines : je ne sais pas si tu te souviens, mais je fais partie d'une asso marseillaise ayant pour but des trainings collectifs. Et bien nous continuons nos trainings collectifs via Zoom ou Messenger, on met en commun notre planning avec tous les cours sympas que l'on a repéré, on essaie de faire certains de ces cours ensemble (et le training qui suit, on révise souvent les combos que l'on a vu en cours), on se partage ce qu'on a appris ailleurs, bref, ce fil conducteur m'est indispensable à mon organisation sportive ❤


Sécurité

Alors c'était l'argument premier des détracteurs des cours online, à juste titre quand même... Pas de parade (bon peut-être un chéri dans les parages) et pas forcément de crash mat. Donc PRUDENCE !

1) Tu t'inscris à des cours de ton niveau (et tu checks avec le prof si c'est vraiment ton niveau).

2) Tu t'écoutes ! Notre planning sportif est adapté au confinement, on alterne des séances intenses avec des séances canapé. C'est pas comme dans la vraie vie, notre organisme n'a pas l'habitude de ce rythme, donc au moindre doute, tu freines.

3) Tu t'écoutes d'autant plus qu'accessoirement, tu es peut-être porteur du virus et que tu peux être affaibli. Je le redis, au moindre doute, c'est stop. Les hôpitaux sont déjà bien saturés...

Message aux profs : bon ben vous évitez les cascades de Ninja qui nécessitent vraiment des parades quand t'as pas l'habitude de faire des cascades de Ninja. Soyez créatifs et ajoutez ce paramètre à la construction de vos cours 🙂


Les tarifs

Voilà, nous arrivons au sujet épineux. Ce qu'il faut intégrer c'est que les tarifs vont évoluer par rapport à la situation. Le premier mois, la plupart des contenus était gratuit avec des prolongements d'abonnement, car nous ne pensions pas que la situation s'éterniserait. Le futur plus qu'incertain a obligé les écoles à revoir leur copie pour éviter de fermer (tous les mois, il y a des charges fixent qui deviennent compliqué à supporter si zéro chiffre d'affaire).

Les situations vont vraiment être différentes suivant les écoles, si elles avaient un peu de trésorerie d'avance, suivant les charges plus ou moins lourdes. La question du tarif reste compliquée, car malgré tout, même si les écoles galèrent, les entrepreneurs qui prennent des cours et qui font eux aussi zéro de CA (c'est mon prévisionnel pour avril / mai... Même si je taff à bloc, c'est du casi bénévolat pour la crise COVID) se retrouvent aussi dans l'incapacité de sortir 100e / d'illimité par mois (sur combien de mois ?). Et je rajoute que malgré tous les supers efforts des écoles, qui compensent comme elles peuvent, si on te propose en échange de continuer à prélever ton illimité des cours de pole en ligne, et que tu n'as pas de pole ? Perso ça passerait un mois pour soutenir mon école, mais pas 4 :( :( Et la valeur d'un cours en ligne est-elle la même qu'un cours en live (c'est un vrai question, je n'en sais rien) ?

Alors ? Que faire ? En regardant ce qu'il se passe autour de moi, la seule solution qui me semble valable est la discussion, la pédagogie, le partage et l'amour que les écoles nous transmettent (ouais ça fait gnangnan mais des fois je suis très fleur bleue). Il y a des gens bienveillants qui vont proposer plusieurs solutions, plusieurs formules, en fonction de si vous êtes en galère ou pas, en fonction de votre envie d'aider votre école, dans la mesure de votre possible. Et bien que je papillonne dans plusieurs écoles, je ne regrette pas le choix de mes enseignants car je partage ces mêmes valeurs

Si tu te trouves dans une situation délicate, discutes-en avec ton école, il est possible que la gestion se fasse au cas par cas et que ton école n'ait pas imaginé toutes les situations auxquelles vous devez faire fassent.


Pour les cours hors du cadre de ton école, avec un prof freelance (qui lui aussi à le droit d'être supporté), il est difficile de tarifer ce type de prestation. Il y a des profs qui pratiquent les mêmes tarifs qu'en salle (je repose la question : est que la prestation en ligne équivaut à une prestation en live ?), d'autres qui fonctionnent aux dons et d'autres qui sont vraiment dans la fourchette basse. J'aime bien le modèle de donation, les gens jouant je pense le jeu en fonction de ce qu'ils ont aussi encaissé.


Pour conclure en 5 points

  • Fais toi un calendrier sportif pour avoir un objectif cohérent, avec des contenus qui te correspondent (tuto, live, challenge).

  • Reste fidèle à tes coachs pour avoir une logique de progression et parce qu'ils te connaissent.

  • Ne néglige pas le point sécurité.

  • Soutiens ton / tes écoles pour ne pas qu'elles ferment. Si l'on veut retourner à nos cours chéris, c'est vers elles qui faut se tourner en premier.

  • Discute avec ton école pour trouver la bonne balance afin que ni l'école, ni toi ne soyez trop perdants.

© Delf Døga 2017

Crédit Photos

  • Jeff Leiva

  • Denis Bay

delfdoga@gmail.com

 

Proudly created by

Bioself.

Abonnez-vous pour recevoir des Mises à Jour

  • Black YouTube Icon
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Pinterest Icon