• Delf

Covid-19 & Pole Dance

Bon, bon, bon, depuis ce matin je me retiens de ne pas intervenir sur mon fil d’actualité FB, mais voilà, il faut que ça sorte ! Je lis tout et n'importe quoi depuis ce matin.

OUI, il ne faut pas céder à la panique mais NON, il ne faut pas se mettre des oeillères et il faut être conscient de la situation.


Je m’excuse par avance auprès de toutes mes copines de pole ayant un studio et, je sais, ô combien il est difficile de maintenir son business en cette période de crise (mon chéri travaille dans le tourisme… On est tous dans la même grosse m**** !).

Au delà du fait que je pense qu’il n’est pas nécessaire de maintenir nos activités sociales pendant quelques temps (je l'explique plus bas), La Pole Dance, comparée à d’autres sports (tennis, ski, etc…) présente en plus, plus de risques.


Je pense qu’il n’est pas judicieux de maintenir les cours de Pole Dance pour les raisons suivantes :

  1. UN VIRUS PRÉSENT DANS NOS FLUIDES ET EXCRÉTIONS BIOLOGIQUES : le virus, très contagieux, se transmet par nos fluides et excrétions biologiques (sécrétions de la bouche et du nez, sang, selles, urines...). Les possibilités et modalités de transmission sont donc multiples. Or, en pole, on est à moitié à poil avec toutes nos sécrétions mises à nues (t’as le nez qui coule, tu t’es coupé en te rasant, etc…), à se frotter sur des barres. Ça n'est pas que les mains qu'il faudrait se laver entre chaque montée de barre, si on partage la barre à deux, mais le corps entier...

  2. LA POLE DANCE, UN SPORT OÙ L’ON « SE TOUCHE » (PARADE / AIDE AU PLACEMENT) : la pole dance est un sport acrobatique, qui nécessite souvent d’être à deux sur une barre, pour se parer et être aidé à se placer. On se souvient tous de la copine qui attrape la jambe pour la placer correctement sur la barre. C’est donc un sport où les contacts entre deux personnes sont fréquents.

  3. UNE MULTITUDE DE VECTEURS : nous utilisons différents supports sur lesquels le virus va pouvoir se « poser » en attendant de trouver un nouvel hôte. Il y a déjà la barre de pole, en contact quasi permanent avec nos mains et notre corps tout entier. Il y a aussi les tapis de sol pour l’échauffement où nos mains se baladent, les crashmats mais aussi le téléphone que l'on file à la copine pour qu'elle nous prenne en photo (merci Élisa pour ce tips !), les petites lingettes pour nettoyer les barres, le flacon de dry que l’on se prête, le Itac que l’on se prête mais aussi que l'on triture pour bien y déposer nos virus et que l’on s’étale sur le corps...


Quelles alternatives pour nos écoles de Pole Dance ?

Il est compliqué de penser à mettre en veille son activité pour des soucis évident de trésorerie. Notre cher président n’a pas évoqué hier une quelconque aide pour les professions libérales et chefs d’entreprise. La seule chose que je vois, c'est qu'en adoptant les bonnes mesures rapidement (pas celles encore trop laxistes du gouvernement), on se sortira plus vite de ce bordel et on reprendra plus vite nos activités.

Pourquoi ne pas proposer des sessions de renforcement ou de stretch en extérieur (on s’affranchit encore du milieu confiné…) ? L’idée n’étant pas de remplacer vos cours, mais de maintenir une activité basale pour votre entreprise et une activité de cohésion et de partage avec vos élèves. Pour celles qui ont la chance de bosser dans le sud, profiter du cadre extraordinaire (je fais du cross training en extérieur depuis 9 mois et rien que de me retrouver dans la nature, c’est un petit bonheur qui permet d’affronter bien des choses !). Bon avec les mesures qui vont avec, hein, pas de bisous, distance de 1 à 2 mètres entre chaque personne et un super smile !

Dans un groupe FB d’une école de pole dance que j’affectionne particulièrement, une élève proposait des cours par visio. Je ne trouve pas ça absurde. De même, rien ne remplacera un vrai cours, mais ça peut se tenter sur des mouvements de révision ou de nouveaux combos avec des mouvements maitrisés. Ça peut aussi juste être des cours de souplesse ou de renfo... Ça se tente ! Il suffit juste de trouver la bonne technologie (skype fonctionne très bien) et que les élèves aient une barre chez elle (ça c’est pas gagné… Par contre, vous pouvez touchez un autre public...).

N'hésitez pas non plus à partager vos solutions, vos idées, essayons d'être solidaires en cette période de crise ! D'autant que l'on adore nos écoles de pole, et qu'il est hors de question que vous mettiez la clé sous la porte, on a trop besoin de vous ! Je reste persuadée aussi que la discussion et l'information entre écoles et élèves fera la force de votre stratégie. Les élèves se sentiront rassurés que vous ne preniez pas la situation à la légère. Vous trouverez et discuterez ensemble des solutions, et, si tout le monde y mets un peu du sien (faut pas se leurrer, tout le monde y laissera quelques plumes), vous pourrez éviter trop de dégâts.

Si vous ne pensez pas à cette mesure radicale pour votre école, les mesures (qui me semblent) obligatoires à adopter pour continuer votre activité :

  1. Supprimer les parades et donc privilégier des combos / figures maîtrisées : révisions, révision et révisions ! Ça ne fait pas de mal !

  2. Une personne / barre : ça évite de nettoyer la barre à l’alcool à chaque passage et la promiscuité, ainsi que le réflexe de parade.

  3. Renforcer les règles d’hygiène pour les intervenants mais aussi les élèves : le nettoyage des surfaces et supports de façons répétées deviendra un réflexe, sachant que le virus peut rester sur une surface non nettoyée pendant 7 à 9 jours (poignées de porte, interrupteur, sol... en plus de tout le materiel utilisé)

  4. Renforcer la prévention, rabâcher les règles d'hygiène de base : observer une hygiène des mains irréprochable avec lavage à l'arrivée et au départ du studio (savon de Marseille c'est parfait. Pour information, j'utilisais du gel hydroalcoolique en Thailande pour poler afin de remplacer le dry hand... ça ne marchait pas trop mal), nettoyage de vos vecteurs à l'alcool en début et fin de cours avec des lingettes personnels, et, évidemment, si symptômes, on reste chez soi...

  5. Interdiction des vecteurs inutiles : téléphone, tapis, crashmat,…

  6. Distance entre 2 personne de l’ordre de 1 à 2 mètres

  7. Contacts physiques bannis


En discutant avec une directrice d’école, qui ne trouve pas mon discours si absurde, elle m’a fait la remarque suivante : « oui moi, je veux bien fermer 15 jours, mais que se passe-t-il si après ces 15 jours, l’état m’oblige aussi à fermer 15 jours, 1 mois, 6 mois ? » Arfff je n’ai pas la réponse. Mais à mon avis, l’état ne va pas tarder à mettre cette mesure en place, mais comme elle a toujours un train de retard… La FFD préconise AUJOURD'HUI d'éviter les cours collectifs (https://ffdanse.fr/index.php/actualites), donc attendre c’est juste reculer pour mieux sauter.

Pour information, mon école de danse a suspendu ses cours jusqu'à nouvel ordre, celle d'une amie aussi, et j'ai vu sur mon fil d'actualité FB une école de Kung Fu et une école de pole dance suspendre aussi leurs activités.


La FFD : "Nous préconisons donc d'éviter les cours collectifs."


Nous devons mettre en place une stratégie collective, plus vite nous agirons ensemble rapidement, plus vite nous sortirons de ce merdier et plus vite nous pourrons reprendre une vie normale et surtout remettre à flot nos entreprises. Pas l’inverse, en ne prenant que des demi mesures (autoriser les elections vs fermer les écoles…). On fait l’effort tous ensemble une bonne fois pour toute et la tendance sera inversée rapidement. J’ai lu des choses comme « il faut continuer de vivre normalement » -> NON, PAR PITIÉ, ON NE PEUT PAS FAIRE COMME DE SI DE RIEN ÉTAIT !!!!!


Stopper toutes activités sociales, limiter vos déplacements aux courses et aux urgences pendant à minima 15 jours ne vous tuera pas ! Suis sure qu’il y a plein de truc à faire chez soi qu’on ne fait jamais : le ménage (et en l’occurence, on appuie un petit peu plus sur la javel), faire le tri dans les armoires,… Ça fait rêver, hein 😁 Ça vaaaa, on a encore Internet sur nos téléphones avec cette fois ci une bonne raison d'être asocial !


Voici deux liens super interessants qui expliquent très bien qu’en limitant nos contacts avec autrui (= distanciation sociale), on se sortirai assez vite de tout ce bordel… Il ne suffirait pas de grand chose pour inverser la tendance… C’est vraiment dommage de ne pas faire l’effort MAINTENANT. Deux petites semaines voir un petit mois où l’on s’abstiendrait de nos activités sociales… (pétard, j'ai l'impression d'être Greta... How dare you !!!!).

  1. https://sciencetonnante.wordpress.com/

  2. http://lepharmachien.com/covid-19-aplatir-la-courbe/?fbclid=IwAR2D4SmkrMNy6Ej2tErX23jG2xX5OR65enSAtC16z6cNm6ZbR-QqwaeK2ZM

  3. Source principale (avec en bas de l'article, toutes les publications scientifiques qui ont servies de référence) : https://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/infectiologie/la-covid-19-est-un-reel-danger-deux-scientifiques-font-le-point-sur-le-coronavirus-sars-cov-2


Delph, qui raconte souvent des conneries, mais qui accessoirement, est biologiste 😉



0 vue

© Delf Døga 2017

Crédit Photos

  • Jeff Leiva

  • Denis Bay

delfdoga@gmail.com

 

Proudly created by

Bioself.

Abonnez-vous pour recevoir des Mises à Jour

  • Black YouTube Icon
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Pinterest Icon